Investir au Sénégal : des opportunités d’investissements en Afrique de l’Ouest

Dans le cadre de l’Africa CEO Forum, nous avons eu, ce mardi le 14 juin dernier, une fructueuse discussion lors de la session «Investir au Sénégal» destinée à présenter des opportunités d’investissement qu’offre «le pays de Teranga».

Amadou Hott, le Ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération internationale

Les points soulevés par les investisseurs nationaux et internationaux traduisent leur intérêt pour le pays. Le gouvernement est d’ailleurs convaincu qu’ils feront du Sénégal une destination de premier choix, pour des investissements rentables et mutuellement bénéfiques.

Les autorités ont entrepris d’importantes actions afin de faire du Sénégal une destination préférentielle pour le secteur privé qui souhaite saisir des opportunités de qualité qui seraient sûres et durables.

Tous ces efforts sont accompagnés d’investissements massifs dans les connectivités routières, aéroportuaires, portuaires et ferroviaires, ainsi que dans les infrastructures telles que les zones économiques spéciales et les zones de transformation agricole. Sans oublier l’énergie pour rendre le Sénégal, futur producteur de pétrole et de gaz, plus compétitif.

Foire Commerciale de l’OCI à Dakar (Sénégal)

Dakar le 13 juin 2022. La 17e édition de la Foire commerciale de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) sera inaugurée aujourd’hui à 16h GMT dans l’enceinte du Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal (CICES).

La cérémonie sera présidée par le ministre de l’Élevage et des productions animales Aly Saleh Diop en présence de S.E Amb. Ahmad Songendo, Secrétaire Général Adjoint de l’OCI, de Mme LATIFA ELBOUABDELLAOUI,  Directrice Générale du Centre islamique pour le développement du commerce (CIDC), structure de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) basée à Casablanca et en charge du commerce et de M. Salihou Keita, Directeur Général du CICES.

Plus de 40 pays sont présents à cette foire qui se déroule du 13 au 19 juin sous le signe de la relance post-Covid et des synergies entre les pays membres de l’OCI afin de parvenir aux objectifs communs de chaînes de valeurs Agro-alimentaires assurant une meilleure sécurité alimentaire.

A propos de la foire

La Foire Commerciale des Pays Islamiques est l’un des évènements majeurs organisé tous les deux ans par le Centre Islamique pour le Développement du Commerce (CIDC) dans le cadre de la promotion commerciale et la coopération entre les 57 pays membres, à ce jour, de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI). Il s’agit d’une plateforme d’échanges entre les différents acteurs de la communauté d’affaires partageant des valeurs communes de coopération et de développement.

A propos du CIDC

Le CIDC, établi à Casablanca depuis 1984, est l’organe subsidiaire de l’OCI Chargé de promouvoir le commerce et les investissements dans les Pays de l’OCI. Avec plus de 38 ans d’expériences au service de la promotion du commerce et des investissements dans les Etats Membres de l’OCI, le CIDC œuvre à encourager des échanges commerciaux réguliers au sein de la Région OCI, promouvoir es investissements susceptibles de développer des flux commerciaux au sein de la Région OCI, contribuer à la promotion des investissements susceptibles de développer des flux commerciaux au sein de la région OCI et entre autres assister les États membres dans le domaine de la promotion commerciale et des négociations.

A propos du CICES

Né le 04 juillet 1986 de la fusion entre la Société de la Foire internationale de Dakar (SOFIDAK) et le Centre sénégalais du commerce extérieur (CSCE), le Centre international du Commerce extérieur du Sénégal (CICES) est une société anonyme d’économie mixte, au capital de 140 millions de FCFA, avec une participation majoritaire de l’Etat du Sénégal, placée sous tutelle technique du Ministère chargé du Commerce. Son objet social est de promouvoir l’expansion commerciale du Sénégal sous toutes ses formes et dans tous les secteurs d’activités, en favorisant le développement des échanges commerciaux entre les opérateurs économiques sénégalais et étrangers. Le CICES gère, ainsi, le Parc des Expositions et le Centre des Congrès du Centre international d’Echanges de Dakar (CIED) en organisant et/ou abritant des foires/expositions et des congrès/rencontres nationaux et internationaux.

Les turbines verticales compactes augmenteront l’efficacité des parcs éoliens en avenir

Depuis 2020 qui a été une année record pour l’énergie éolienne mondiale, la croissance de production d’énergie n’est pas suffisante pour atteindre zéro émission d’ici 2050.

Les parcs éoliens modernes sont les moyens les plus efficaces de production de l’énergie verte. Cependant, ils ont un inconvénient majeur. Lorsque le vent s’approche du banc avant des éoliennes, des turbulences se produisent en aval. Cela affecte négativement les performances des installations ultérieures.

En d’autres termes, la première rangée convertira environ la moitié de l’énergie cinétique du vent en électricité, tandis que, dans la rangée arrière, ce chiffre tombera jusqu’à 25-30%.

Les parcs éoliens contenant des turbines verticales plus compactes et efficaces et qui sont couramment utilisées pour les petites et moyennes installations, pourraient remplacer les éoliennes à vis traditionnelles en avenir. Une nouvelle étude de l’Université d’Oxford Brookes a montré que la conception de turbines verticales est beaucoup plus efficace que celle des turbines traditionnelles dans les grands parcs éoliens. De plus, lorsqu’elles sont installées par paires, les turbines verticales augmentent les performances l’une de l’autre jusqu’à 15%.

Une équipe de chercheurs de la School of Engineering, Computing and Mathematics (ECM) d’Oxford Brookes, dirigée par le professeur Yakovos Tsanakis, a utilisé plus de 11 500 heures de simulations informatiques pour étudier plus en profondeur l’énergie éolienne. Selon leurs conclusions, les parcs éoliens peuvent fonctionner plus efficacement en remplaçant les éoliennes traditionnelles à hélice et à axe horizontal (HAWT) par ceux dotés des éoliennes compactes à axe vertical (VAWT).

L’étude démontre le potentiel des VAWT à grande échelle par rapport aux éoliennes HAWT actuelles.

Les VAWT tournent autour d’un axe vertical au sol, contrairement aux HAWT. La recherche a montré que les VAWT améliorent les performances les uns des autres lorsqu’ils sont placés dans une grille. Le positionnement des éoliennes pour des performances maximales est essentiel lors de la conception de parcs éoliens.  

«Cette étude prouve que l’avenir des parcs éoliens doit être vertical», a déclaré le professeur Tzanakis. «Les éoliennes à axe vertical peuvent être conçues pour être beaucoup plus proches les unes des autres, ce qui augmentera leur efficacité et, en fin de compte, réduira le coût de l’électricité.»

L’ambassadeur d’Ukraine au Sénégal a rencontré le président de la Chambre de commerce et d’agriculture de Dakar Abdullaye Sow

Le 13 janvier dernier, l’Ambassadeur d’Ukraine au Sénégal Son Exellence Monsieur Pivivarov a rencontré Abdullaye Sow, le Président de la Chambre de Commerce et d’Agriculture de Dakar.

La réunion a permis de discuter en détail de l’état et des perspectives de la coopération commerciale et économique entre l’Ukraine et le Sénégal dans les domaines de l’industrie, de l’agriculture, des transports, de l’énergie, de la construction navale, etc.

Le chef de la CCIAD a exprimé son engagement personnel total à intensifier le partenariat commercial avec l’Ukraine à la fois par le biais des outils de Missions commerciales mutuelles et de la participation des entreprises aux expositions des deux pays, et par le biais du mécanisme de création et de fonctionnement du Conseil Commercial Bilatéral ainsi que par l’organisation des forums d’affaires régulièrs.

Source : Ministère des Affaires Etrangères de l’Ukraine

L’Ukraine fait partie des dix premiers exportateurs mondiaux de poulet

L’Ukraine est entrée dans le top 10 des fournisseurs mondiaux de chaire de poulet, occupant la sixième place dans le classement de l’Agence d’analyse Index Mund.

Le Brésil est devenu le leader de classement. Les exportateurs de ce pays ont expédié plus de 4 millions de tonnes de poulet vers les marchés étrangers en 2021.

La deuxième place dans le classement des plus grands exportateurs mondiaux de chaire de poulet a été prise par les États-Unis. En 2021, ce pays a exporté 3,4 millions de tonnes de poulet.

L’Ukraine a exporté plus de 400 tonnes de poulet en un an. Photo: Depositphotos

L’Union européenne ferme le trio de tête. Au total, les pays de l’UE ont expédié 1,8 million de tonnes de chaire de volaille vers les marchés étrangers en 2021.

L’Ukraine a considérablement augmenté ses exportations de viande

L’Ukraine, pour l’ensemble de 2021, a exporté 440 000 tonnes de poulet. L’Argentine ferme le top 10 des exportateurs mondiaux de poulet avec un indicateur de 180 000 tonnes.

En 2021, l’Ukraine a considérablement augmenté la production de poulet. Au cours de l’année, la production de poulet congelé en Ukraine a augmenté de 20 %. Parallèlement, les producteurs de ces produits sont confrontés à des difficultés liées à la hausse des prix du gaz. Le problème de la hausse des prix de l’énergie a rendu difficile le travail d’autres producteurs. Par conséquent, le Cabinet des Ministres a décidé d’établir à un maximum de 1% une marge commerciale pour la fourniture de gaz naturel de production ukrainienne afin de répondre aux besoins des producteurs d’un certain nombre de produits alimentaires d’importance sociale.