L’Ukraine a signé un mémorandum avec Apple sur le recensement des populations

Le ministère de la Transformation Numérique a signé un protocole d’accord avec la société américaine Apple.

Le chef de l’Etat l’a annoncé sur son Twitter.

Il est à noter que l’Ukraine sera le deuxième pays au monde à effectuer un recensement en coopération avec Apple.

Il convient de noter que le premier et le dernier recensement en Ukraine indépendante a eu lieu en 2001. A cette époque, il y avait 48,457 millions d’Ukrainiens.

Il est souligné que la numérisation est une priorité inconditionnelle de l’État ukrainien.

Le premier pays à mener un recensement avec le soutien d’Apple a été les États-Unis. On ne sait toujours pas comment cela se fera en Ukraine, aux États-Unis, Apple a loué la plupart des équipements pendant quelques semaines.

Selon le ministère des Finances, le mémorandum a été signé lors de la visite de Worldwide Head of Government du de la société Apple de Mark Lennon. Apple aidera donc à développer l’application Diya pour la plate-forme iOS.

Le mémorandum du ministère des Finances et d’Apple prévoit :

• recensement prévu 2022-2023 ;

• projets liés au passage au mode paperless;

• développement de l’application Diya pour la plateforme iOS ;

• initiatives de littératie numérique;

• implication des technologies numériques dans le domaine de la santé.

On s’attend aussi à la  mise en place des groupes de travail chargés d’élaborer et de mettre en œuvre les initiatives conjointes.

Il est à noter qu’il s’agit d’une étape importante dans la construction d’un état numérique. La coopération avec Apple est une oppotunité de mettre en œuvre les meilleures solutions numériques pour la numérisation de l’Ukraine.

Apple est une société américaine qui produit des ordinateurs personnels et tablettes, des lecteurs audio, des smartphones et des logiciels. L’entreprise est considérée comme l’un des pionniers dans le domaine des ordinateurs personnels et des systèmes d’exploitation multitâches modernes avec interface graphique. Le siège de la société Apple est situé à Cupertino, en Californie. En juin 2021, Apple a ouvert un bureau de représentation officiel en Ukraine. Il est à noter que pour la première fois en Ukraine un recensement agricole sera effectué.

Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé le «rêve ukrainien» et le passeport économique ukrainien

Lors de son allocution annuelle à la Verkhovna Rada (Parlement), le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé le lancement du programme Rêve ukrainien et le dépôt d’un projet de loi sur le passeport économique ukrainien.

«Nous lancerons bientôt le programme Rêve ukrainien dans le cadre duquel chaque citoyen de notre pays qui paie honnêtement ses impôts pourra obtenir un prêt à un taux de 5% en hryvnia (devise nationale) pour acheter son propre bien immobilier, sa voiture électrique et faire des études ou changer profession… Avant le 10 décembre 2021… je présente un projet de loi sur le passeport économique d’un Ukrainien. Selon cette loi, tous les fonds et frais pour l’utilisation de notre sous-sol ukrainien seront accumulés dans les comptes personnels des enfants des citoyens ukrainiens. Arrivés à l’âge de la majorité, nos enfants pourront utiliser cet argent pour faire des études en Ukraine ou pour acheter leur propre maison en Ukraine. Grâce à ces lois, nos oligarques deviendront de véritables investisseurs dans l’avenir de nos enfants», a déclaré Zelensky, sans dévoiler les détails des deux initiatives.

Conformément à l’article 106 de la Constitution de l’Ukraine, le président s’adresse chaque année à la Verkhovna Rada avec un message sur la situation intérieure et extérieure de l’Ukraine. Le message expose la position du chef de l’Etat sur les grandes orientations de la politique intérieure et étrangère ou des informations sur les décisions importantes prises par lui conformément à ses pouvoirs constitutionnels.

Citations :

«La loi 5600 est très importante, ce qui augmente le loyer (frais) pour l’utilisation des ressources naturelles de chaque Ukrainien».

«Par conséquent, d’ici le 10 décembre, je présente un projet de loi «sur le passeport économique des Ukrainiens.» Les fonds pour l’utilisation du sous-sol seront accumulés dans les comptes personnels des enfants.»

«Nos oligarques deviendront des investisseurs en l’avenir de nos enfants !»

A rappeller :

En été 2021, le président Volodymyr Zelensky a déclaré que chaque enfant ukrainien recevrait un pourcentage de la production du sous-sol, et a également noté qu’un audit complet de tous les sous-sols et de leurs utilisateurs avait commencé par décision du Conseil National de Sécurité et de Défense.

Plus tôt, le Président Volodymyr Zelensky a déclaré que bientôt le compte personnel de chaque Ukrainien mineur accumulerait des fonds pour l’utilisation et l’extraction du sous-sol du pays.

Source : www.radiosvoboda.orghttps://www.epravda.com.ua

Bamako : Salon de l’habitat de la construction et de la Décoration

Le SHCD (Salon de l’habitat de la construction et de la Décoration) à pour but de promouvoir les métiers du bâtiment et de l’immobilier (Ingénierie, Architecture, Fournitures de matériels et matériaux de construction etc…).

L’objectif de ce salon est d’offrir entre autres des opportunités de développement commercial aux exposants et aux sponsors, de leur permettre de présenter leurs nouveaux produits ou services dans les stands et lors des panels.

Il permettra également d’offrir une occasion de bénéficier d’études de marché et d’échanger avec de potentiels partenaires et surtout de développer un réseau solide pour ses activités.

Date : du 10 AU 12 DECEMBRE 2021

Adress : HOTEL DE L’AMITIÉ DE BAMAKO

Email : groupekantela@gmail.com Tel : 00223 72 68 36 00

Les Européens exigent que les équipements puissent être réparés…

Les appareils technologiques, en Europe, devrait servir et durer plus longtemps. En l’UE, une loi est entrée en vigueur cette année qui oblige les producteurs d’appareils électroménagers à garantir que les appareils puissent être réparés et remis en état opérationnel pendant 10 ans. Et maintenant, l’UE prépare un plan selon lequel les producteurs doivent maintenir les logiciels de gadgets pendant 5 ou 7 ans et garantir leur réparation.

Initialement, Samsung, Apple, Huawei et d’autres sociétés se sont opposés à un tel plan. Mais la demande d’équipements « réparables » croît rapidement. Tout récemment, Apple a annoncé qu’il fournirait aux clients qui «se sentent à l’aise de réparer les appareillages par eux-mêmes» un accès à des outils et des pièces spécialisés nécessaires à la remise en état de leurs iPhones cassés.

Jusqu’à présent, la réparation d’appareils endommagés n’était absolument pas rentable. L’obsolescence programmée (création intentionnelle d’un produit pour qu’il devienne démodé au bout d’un certain temps ou qu’il soit impossible à réparer) est un fait avéré. En 1925, les fabricants d’ampoules (dont General Electrics et Philips) ont accepté de limiter leur durée de vie à 1 000 heures. Cela devait augmenter les ventes et, par conséquent, les bénéfices. Le complot a été exposé quelques années plus tard, mais cette façon de «stimuler» les acheteurs a été adoptée par les fabricants d’autres biens et produits.

Cette approche favorise les activités de l’économie, mais une consommation excessive détruit l’environnement à un rythme sans précédent. La production de l’électronique, si l’on prend le cycle complet, est l’une des plus nocives pour l’environnement : elle est extrêmement énergivore et nécessite de nombreux éléments rares et difficiles d’accès. Un problème distinct est celui des déchets électroniques. Ils sont très toxiques et nombreux sont ceux qui se forment : chaque année, un Européen «remet» plus de 16 kilogrammes de déchets électroniques. Dans le même temps, seuls 40% sont traités. En général, moins de 20% des déchets électroniques sont recyclés dans le monde.

Les nouvelles règles font partie des mesures visant à réduire l’impact des appareils ménagers sur l’environnement. Ils contribueront à réduire le nombre d’appareils mis au rebut. L’UE connaît déjà ses premiers succès — le «droit de réparer» les appareils électroménagers. Les constructeurs doivent assurer la disponibilité des pièces détachées pendant 10 ans et prévoir techniquement la possibilité de réparation sur les nouveaux modèles.

Certaines pièces ne seront fournies que par des entreprises de réparation professionnelles, mais les nouveaux appareils doivent désormais avoir des instructions de réparation et être fabriqués de manière à pouvoir être démontés avec des outils normaux après la période de garantie. Et en France, on a même introduit un indice de «réparation» pour l’électronique qui montre à quel point il est facile de réparer l’appareil. Les nouvelles règles ne s’appliquent jusqu’à présent qu’aux appareils électroménagers et aux appareils d’éclairage.

Mais les écologistes et les groupes de consommateurs veulent que le «droit de réparation» s’étende aux smartphones, ordinateurs portables et autres appareils électroniques, de sorte que les responsables européens développent déjà les mêmes exigences pour les gadgets. Les députés insistent pour que les fabricants indiquent la durée de vie de l’appareil et le réparent s’il tombe en panne avant terme. Il est clair que les producteurs tenteront de contourner ces exigences d’une manière ou d’une autre, cependant, les Européens ordinaires sont déterminés. Beaucoup de gens aimeraient réparer des appareils électroménagers, mais n’en ont pas la possibilité.

Construction du pont de Rosso entre le Sénégal et la Mauritanie

La première pierre du projet de construction du pont de Rosso visant à relier la Mauritanie et le Sénégal a été posée ce mardi 30 novembre par le Président Macky SALL et son homologue mauritanien Mohamed Ould El-Ghazaouani. Cet ouvrage stratégique dont le coût remonte à 60 milliards de FCFA et long d’un kilomètre et demi, est destiné à assurer la connection de deux pays séparés par le fleuve Sénégal. Les travaux devraient durer environ 30 mois.

Le coût du projet de construction du pont de Rosso est égale à soixante milliards de francs CFA, soit un peu moins de 92 millions d’euros. Le pont qui représente la  volonté conjointe des présidents sénégalais Maki Salla et mauritanien Mohamed Ould Gazouani, devrait permettre aux populations de traverser plus facilement et plus rapidement le fleuve Sénégal, une frontière naturelle qui a toujours été le principal obstacle à la circulation des personnes et des biens.

Cette infrastructure va également permettre une meilleure intégration régionale, avec en toile de fond l’élargissement du réseau routier qui va relier Tanger au Maroc, à Lagos au Nigeria en passant par Nouackchott, Dakar et Abidjan.

Les premiers bénéficiaires de ce projet, les habitants de la région de Saint-Louis du Sénégal et de la région du Trarza en Mauritanie, sont également attendu aujourd’hui pour la cérémonie.

Le renforcement des transports transfrontaliers est essentiel pour le commerce, l’activité économique et la cohésion sociale. Le projet Pont de Rosso facilite la coopération internationale et renforce le commerce transafricain. En promouvant le développement du secteur privé (notamment agricole), le projet favorise le maintien et la création d’emplois, et de ce fait contribue à lutter contre la pauvreté.

L’Etat du Sénégal est prêt à accorder une exonération fiscale à toutes les entreprises qui souhaiteraient s’impliquer dans le projet de construction du pont qui doit relier Rosso Sénégal et Rosso Mauritanie

L’Etat sénégalais entend accélérer la construction du pont de Rosso qui reliera le Sénégal et la Mauritanie et est prêt à tout pour attirer des entreprises étrangères qui voudraient mettre la main à la pâte. Pour ce faire, Macky Sall, actuel président du Sénégal, n’hésite pas à procéder à des exonérations fiscales pour faire avancer ce projet phare.