L’Ukraine participe au salon militaire EDEX-2021 en Egypte

Du 29 novembre au 2 décembre 2021 dans la capitale égyptienne se tient la plus grande exposition militaire, d’armes et de moyens de sécurité en Afrique EDEX-2021. Cette Foire internationale a réservé l’accueuil à 400 entreprises industrielles venant de 42 pays du monde.

L’Ukraine est représentée à l’exposition par 4 sociétés spécialisées et un grand nombre de spécialistes.

L’exposition a été inaugurée par le président de l’Egypte Abdel Fattah Al-Sissi. Au cours du forum, l’ambassadeur d’Ukraine en Egypte Son Excellence monsieur Eugène Mykytenko a eu une brève réunion de travail avec le ministre de la Défense égyptien M. Zaki.

La société d’État ukrainien Ukroboronprom est également arrivée à l’exposition avec une démonstration de ses systèmes de missiles Vilkha et Neptune.

Pour référence

Le système Vilkha est un système de missile ukrainien avec des munitions ajustées de calibre 300 mm. Il est développé sur la base du lance-roquettes multiple soviétique 9K58 «Smertch» et il est adopté dans l’armée ukrainienne en 2018.

Une quinzaine d’entreprises du Complexe Industriel de Défense de l’Ukraine ont travaillé à la création du complexe. Tout d’abord, il s’agit de KB Luch, le principal réalisateur du projet en vertu de la commande de défense de l’État ukrainien. Parmi les autres participants importants, citons l’usine chimique de Pavlograd qui a développé et fabriqué un nouveau carburant mixte pour les moteurs de Vilkha, l’entreprise Artem, qui fabrique des boîtiers des missiles,  et Orizon-Navigation qui se spécialise dans les systèmes de navigation par satellite.

Le système R-360 «Neptune» — Missile de croisière anti-navire de conception et de fabrication ukrainiennes. Développé au bureau de design de Kiev Luch en 2014-2020, en 2020, le complexe côtier RK-360MTs «Neptune» a été adopté par les forces armées ukrainiennes.

Le missile est conçu pour détruire les navires de déplacement jusqu’à 5 000 tonnes et possède une ogive pesant 150 kg. La fusée a une vitesse subsonique (900 km/h) et vole à une très basse altitude,  quelques mètres au-dessus du niveau de la mer. Le missile peut manœuvrer pendant son vol avec une portée jusqu’à 280 km.

Source : Ministère des Affaires étrangères d’Ukraine, Egyptdefenceexpo

Le chiffre d’affaires du commerce des produits agroalimentaires entre l’Asie et l’Ukraine a augmenté de 20% en 2021

Pour 9 mois de l’année 2021, le chiffre d’affaires du commerce des produits agroalimentaires entre l’Ukraine et l’Asie a augmenté de 20% par rapport aux indicateurs de l’année précédente pour la période correspondante et s’est élevé à 10 milliards de dollars (USD).

Cela a été rapporté par le service de presse du Centre scientifique national «Institut d’économie agraire«.

Selon le directeur du centre scientifique, l’académicien du ANSA Nikolai Pugachev, la balance commerciale positive de l’Ukraine a été portée à 8 milliards de dollars. Cela était dû à la croissance des exportations nationales (+ $1,5 milliard de dollars), qui a dépassé la croissance de importations en provenance de la région asiatique (+ 0,1 milliard de dollars).

Il est à noter que les principaux partenaires commerciaux de l’Ukraine en Asie dans le cadre des exportations cette année sont la Chine, l’Inde, la Turquie, l’Indonésie, l’Arabie Saoudite, l’Iran, l’Irak, le Pakistan et l’Israël. Au total, ces pays cumulent plus des 4/5 de la valeur des ventes vers cette région. En tant que fournisseurs de produits alimentaires, les plus grandes entreprises importatrices nationales ukrainiennes en termes de valeur d’achat sont dirigées vers la Turquie, l’Indonésie, la Chine et l’Inde, d’où proviennent 76% de toutes les importations asiatiques.

« Étant donné que l’Asie est le plus grand marché de vente des produits agro-alimentaires ukrainiens, la structure des produits de nos exportations dans cette région reflète pleinement la structure générale. Il est représenté principalement par les céréales et les oléagineux, les huiles végétales, les résidus de transformation alimentaire et les produits carnés », indique le message.

Selon les estimations prédites de scientifiques de l’Institut d’Economie Agraire, en 2021, l’Ukraine pourrait mettre à jour le record de l’année dernière des exportations agricoles vers les pays asiatiques à $10,9 milliards de dollars.

Ce résultat attendu est attesté par la dynamique croissante des approvisionnements en produits agricoles nationaux vers les pays de cette région depuis plus de 10 ans, qui s’est poursuivie même dans la période 2014-2016, où un impact négatif important s’est fait ressentir à la suite des événements en Crimée et conflit militaire dans le Donbass à l’Est de l’Ukraine.

«Dans le même temps, la capacité potentielle complexe du marché asiatique reste inutilisée pour les fournisseurs ukrainiens, car la demande alimentaire dans cette région est actuellement en croissance très dynamique«, a souligné Nikolaï Pougatchev.

Il faut rappeler que la Chine est devenue le principal importateur de maïs ukrainien en 2020/21 MA avec une part de 36%. En outre, la Chine a supplanté des destinations traditionnelles telles que l’UE, l’Égypte, la Corée du Sud, la Turquie, la Grande-Bretagne et a complètement déplacé certains pays du Sud-Est et d’Asie.

Source : https://latifundist.com/

L’huile de tournesol en Ukraine devient encore plus chère — prévisions

La hausse des prix du tournesol est alimentée par une hausse lente mais régulière des prix des huiles végétales.

En Ukraine, les conditions météorologiques contribueront bientôt à la hausse des prix du tournesol et, par conséquent, à la hausse des prix de l’huile de tournesol.

Cela a été rapporté par Aagroportal.ua.

Selon les analystes, la hausse des prix du tournesol est alimentée par une hausse lente mais régulière des prix des huiles végétales.

«Les conditions météorologiques dans les régions de Dnipropetrovsk et de Zaporijia ont suspendu la campagne de récolte de tournesol. Cela a entraîné une pénurie de tournesol sur le marché intérieur pour l’achat par les transformateurs et les sociétés commerciales«, indique le communiqué.

Les offres de prix des principaux producteurs d’huile à la fin du mois de septembre 2021 ont été annoncées au niveau de 18,3 à 18,7 milliers d’UAH ($650-700 USD) par tonne aux termes du FCA et de 18,7 à 19,5 milliers d’UAH ($700-750 USD) par tonne avec livraison à l’usine.

Prix ​​de l’huile de tournesol en Ukraine :

• Les prix de l’huile de tournesol et du sucre en Ukraine ont presque doublé en une seule année. Selon le Service National des Statistiques, en juin 2021, l’huile de tournesol était 80% plus chère qu’en juin 2020.

• Le 20 juillet 2021, on a expliqué aux Ukrainiens pourquoi l’huile ukrainien est vendu deux fois moins cher dans des pays européens.

• Le 30 juillet, les experts ont prédit qu’une bouteille d’huile coûterait environ 100 UAH ($4 USD) à l’automne.

• Fin août 2021, les experts ont prédit qu’après la récolte de tournesol en Ukraine, il y aurait une baisse des prix de l’huile de tournesol.

L’huile ukrainienne en République tchèque :

En République tchèque, l’huile de tournesol de fabrication ukrainienne coûte environ 30 couronnes, soit environ 35 hryvnias. Dans les supermarchés ukrainiens, l’huile de tournesol coûte de 50 à 75 hryvnias.

Pourquoi l’huile ukrainien est vendu deux fois moins cher dans des pays européens

Dans les rayons des supermarchés européens, l’huile de tournesol ukrainien est deux fois moins chère.

L’économiste Oleg Pendzin estime que la situation de l’huile en Ukraine est unique : si le prix a baissé de près de 10 % dans le monde, alors l’huile en Ukraine ne fait que devenir plus cher.

« Le prix de l’huile a augmenté de 89 % au cours de l’année. Depuis le début de l’année — de 59 %, et pour le dernier mois de 3,8 %, c’est-à-dire qu’il n’y a pas eu un seul mois où il aurait baissé de prix et baissé dans le monde », a-t-il expliqué.

«Le consommateur n’a pas de choix : il y a une route de l’olive, et il y a une route du tournesol. Et le monde entier propose d’autres types d’huiles», a souligné l’expert.

Or, en Europe, nos producteurs sont obligés de vendre de l’huile à des prix réels. «S’ils y mettent le prix non pas 28-29 couronnes, mais 50 couronnes tchèques, ils resteront avec ce produit. Personne ne prendra ce produit», déclare Oleg Pendzin.

Les prévisions pour les consommateurs ukrainiens ne sont pas désormais rassurantes : si l’État n’intervient pas dans la situation, les Ukrainiens continueront de vendre de l’huile national deux fois plus cher que les étrangers.

Inflation en Ukraine : ce qu’il faut savoir

• Selon le Service national des statistiques, l’inflation à la consommation en Ukraine en mois de mai 2021 en termes annuels — par rapport à mois de mai 2020 — s’élevait à 9,5%, s’accélérant à 8,4% en avril.

• En janvier-mai 2021, l’inflation était de 6,1%.

• La Banque nationale d’Ukraine a maintenu le taux d’escompte à 7,5 % par an après l’avoir relevé à ce niveau en avril.

• Le 7 juillet 2021, le ministère de l’Économie a été informé de ce qu’il adviendrait des prix d’ici la fin de l’année.

• En janvier-juin 2021, l’inflation était de 6,4%.

• Les prix de l’huile de tournesol et du sucre en Ukraine en juin en termes annuels — par rapport à juin 2020 — ont augmenté de 80,3 % et 70,1 %, respectivement.

Source: https://www.unian.ua

La production d’huile de tournesol en Ukraine a diminué: le prix attendu est supérieur à 100 UAH

En Ukraine, la production d’huile de tournesol a considérablement diminué. En septembre-octobre 2021, 13,5% d’huile ont été produits en moins par rapport à la même période l’année dernière. Dans le même temps, on s’attend à ce que le prix d’un litre d’huile dépasse bientôt 100 UAH ($4 USD).

L’association Ukroliyaprom explique la baisse de la production principalement par la restriction des ventes de graines de tournesol par les producteurs agricoles en prévision de la hausse des prix de cette matière première. Ceci est confirmé par deux facteurs :

• augmentation significative des stocks des producteurs de tournesol ;

• réduction des exportations d’huile de tournesol dans la période de 14,2%.

«Dans le même temps, les stocks d’huile de tournesol dans les seules entreprises dépassaient 138 000 tonnes. Cela représente 34% de l’utilisation annuelle nationale», souligne l’Association.

Ils notent également que la baisse de la production n’a pas provoqué de pénurie de produit dans le pays. «Les commandes du réseau commercial sont pleinement remplies, l’huile de tournesol est disponible dans une large gamme aux supermarchés», affirme Ukroliyaprom.

Les Ukrainiens devront payer plus de 100 UAH par litre d’huile de tournesol

Le prix de l’huile de tournesol raffinée pour les Ukrainiens peut augmenter jusqu’à au moins 100 UAH ($4 USD) par litre. Cela peut être dû à des prix de l’énergie et des prix du gaz plus élevés.

Comme l’a déclaré Stanislav Tarshin, propriétaire de le société GradOlia et membre du Conseil des Entreprises Ukrainiennes dans un commentaire à UBR.ua, le prix du gaz naturel pour les entreprises a fortement augmenté en automne 2021.

Selon l’expert, il s’agit de l’augmentation du prix du gaz presque à 2,5 fois. En raison de ces facteurs, selon l’expert, pour les entreprises de l’industrie des huiles et graisses, les coûts de production peuvent augmenter de 5 à 10 %.

Monsieur Stanislav Tarshin a ajouté que la situation est également exacerbée par la hausse des prix de composants de production tels que, par exemple, l’hexane solvant. De plus, a-t-il souligné : les prix augmentent pour pratiquement toutes les composantes :

• des pièces de rechange;

• transport;

• matériaux d’emballage, etc.

Tout cela peut conduire à une diminution de la production des entreprises et, par conséquent, à la perte de la part des producteurs ukrainiens sur le marché mondial. Actuellement, l’Ukraine reste le plus gros exportateur de ce produit.

La seule condition à laquelle l’huile devient moins cher

Le prix de l’huile de tournesol est principalement affecté par le coût des produits pétroliers et de l’énergie, a expliqué dans un commentaire à AgroPolit.com dans l’association «Ukroliyaprom». Ils ont ajouté : le prix des biocarburants n’est pas moins important.

«Par exemple, la demande de biodiesel est aujourd’hui estimée à 1 600 dollars/tonne, et sa production coûte environ 47 millions de tonnes d’huile. Ces facteurs influent sur le niveau des prix», a expliqué l’association.

Selon les experts, une baisse des prix de l’huile n’est attendue que si le coût des produits pétroliers diminue d’au moins 20-30 dollars de leurs ventes au détail.

Les prix du pétrole font l’objet d’une enquête

Au cours de la dernière année, l’huile de tournesol est devenue le leader en croissance des prix en Ukraine. Le produit dans notre pays est plus cher que dans tous les pays européens. Même en Pologne, Roumanie, France et autres pays, l’huile de tournesol est moins cher de 26 à 30%. L’AMCU (Comité Antimonopole d’Ukraine) a déjà commencé à en étudier les raisons.

Le comité envisage d’analyser la situation du marché et de trouver des moyens de freiner les prix. Mais, en plus de l’huile de tournesol, la liste comprend d’autres produits importants et populaires dont le prix a augmenté en 2021. On parle notamment de :

• ​​sucre;

• farine;

• certains types de viandes et céréales ;

• produits laitiers, etc.

Selon Yulia Yanova, directrice du département de recherche et d’enquête sur les marchés de la fabrication, des produits pharmaceutiques et de la vente au détail de l’AMCU, les 5 plus grands fabricants ukrainiens contrôlent jusqu’à 75 % du marché. «Du point de vue du droit antitrust, une telle structure contient des signes d’oligopole stable (un type de structure de marché de concurrence imparfaite, qui est dominée par un très petit nombre d’entreprises. — NDLR)», — a-t-elle déclaré.

Source: https://news.obozrevatel.com

Les exportations de céréales d’Ukraine ont dépassé 12 millions de tonnes

Depuis le début de la campagne de commercialisation 2021-2022 (juin-juillet), l’Ukraine a exporté 12,76 millions de tonnes de céréales et de légumineuses, soit 1,4 million de tonnes de plus qu’en 2020.

À l’heure actuelle, 7,74 millions de tonnes de blé, 1,39 million de tonnes de maïs, 3,4 millions de tonnes d’orge et 33,2 mille tonnes de farine ont été exportées.

En 2020/2021, les exportations de blé se sont élevées à 16,64 millions de tonnes, maïs — 23,08 millions de tonnes, orge — 4,23 millions de tonnes, farine — 0,13 million de tonnes.

Selon le Ministère de la Politique Agraire, l’Ukraine a exporté 56,72 millions de tonnes de céréales et de légumineuses en 2019/2020.

En 2020, 83,8 millions de tonnes de cultures principales ont été récoltées sur une superficie de 24,1 millions d’hectares. En particulier, 65,4 millions de tonnes de céréales et de légumineuses ont été battues sur une superficie de 15,3 millions d’hectares.

Source : Ministère de la Politique agraire et de l’Alimentation