La société allemande RFA One envisage des acquissions en Ukraine des moteurs de fusées spatiales

Selon les médias, des moteurs ukrainiens seront utilisés dans les fusées RFA One, conçues pour lancer des appareils pesant jusqu’à 1,2 tonne en orbite terrestre basse, annonce Rocket Factory Augsburg.

L’Ukraine fournira des éléments des moteurs RD-809K ou RD-870 pour ces missiles. Le fait que la société allemande ait choisi une entreprise ukrainienne comme partenaire est très révélateur de la position de leader de notre pays dans le domaine tel que la production de composants pour la technologie des appareils cosmiques.

La «puissance missile» la Russie a déclaré plus d’une fois ses positions de leader dans ce domaine, mais, pour une raison quelconque, les composants russes ne sont pas demandés aux États-Unis et dans les pays de l’Union Européenne, contrairement à ceux fabriqués en Ukraine.

La fourniture de composants pour missiles est un domaine de coopération très prometteur avec l’Allemagne, car en 2020 la Fédération Allemande de l’Industrie a annoncé la construction d’un cosmodrome en mer du Nord pour lancer de petits engins spatiaux pour assurer la sécurité nationale, c’est-à-dire l’Allemagne développera la construction des fusées et il y aura une demande permanente de composants fabriqués en Ukraine.

La société a décidé de ne pas développer son propre moteur, mais d’acheter auprès de l’entreprise ukrainienne Pivdenmash. Pour justifier cette décision, la société a déclaré que les concurrents commerciaux des États-Unis «ont beaucoup avancé» dans le développement de leurs porte-missiles.

100000 $ POUR UN CONSEIL

Il y a plus de 50 ans, un homme s’est adressé au producteur de dentifrice pour lui dire qu’il pouvait augmenter les bénéfices de l’entreprise de 40% et que cela ne coûterait presque rien. Pour son secret, il a voulu des honoraires remontant à 100 mille dollars. Ne voulant pas payer un montant énorme,  à l’époque, la direction a convoqué son propre personnel de spécialistes. Ils devaient trouver le secret que l’homme avait découvert. Cependant, suite à leur échec, le fabricant a signé le chèque avec le cœur serré.

En réponse, il a reçu un bout de papier sur lequel étaient écrits trois mots: «Agrandissez le trou». La société a immédiatement augmenté le diamètre du trou dans le tube de cinq à six millimètres. Cela signifiait que la quantité de dentifrice pressé sur la brosse à la fois augmentait de 40%. Les ventes de dentifrice ont augmenté car le dentifrice se consommait plus rapidement. Mais personne ne l’a remarqué, et s’ils l’ont fait, ils n’auraient trouvé aucune raison pour se plaindre.

Le Ministère de l’Infrastructure a approuvé un projet de construction de 47 navires pour la Compagnie Ukrainienne de Navigation du Danube

Le Mistère de l’Infrastructure de l’Ukraine a soutenu la mise en œuvre du projet d’investissement de la PJSC «Société ukrainienne de navigation du Danube» — Dnipro Transportation.

Il est à noter que cette décision est une phase importante dans la conclusion d’accords de prêt appropriés avec les institutions financières internationales.

Le projet d’investissement Dnipro Transportation prévoit la construction de 16 remorqueurs pousseurs équipés de moteurs diesel hybrides, de 31 barges de classe Europe-2, la construction et la révision de 5 sites pour l’entretien de la flotte.

Le coût total du projet est de plus de 200 millions de dollars.

«Le projet Dnipro Transportation répond aux priorités politiques de l’État et est une mise en œuvre pratique de la stratégie économique nationale pour la période jusqu’à 2030, récemment adoptée par le Cabinet des Ministres de l’Ukraine», a déclaré la Compagnie ukrainienne de navigation du Danube dans un communiqué.

Il est également signalé qu’à l’avenir, la CUND continuera à travailler sur un projet de transport à grande échelle Dnipro Transportation avec des organisations financières internationales, le ministère des Finances de l’Ukraine, le Comité des transports du Parlement de l’Ukraine pour obtenir les garanties appropriées de l’État et impliquer un plus large éventail de partenaires internationaux à des conditions commerciales mutuellement avantageuses. «La mise en œuvre du projet Dnipro Transportation permettra de mettre en œuvre des mesures pour relancer la voie fluviale E-40, d’utiliser le potentiel de transit du Dniepr en reprenant le trafic de frets, ainsi que de réduire la charge sur les routes et les chemins de fer ukrainiens, et également de créer des commandes pour l’industrie de la construction navale et réduire les émissions de substances polluantes dans l’atmosphère », résume la CUND.

Vivre en Ukraine, étudier en Ukraine, travailler en Ukraine

MetinvestPolytechnica, la première université de minies et métallurgie au pays, non gouvernementale, sera construite à Marioupol.

MetinvestPolytechnica est une université à part entière avec le personnel enseignant, des programmes éducatifs et des technologies modernes, ayant le droit de délivrer des diplômes conformes aux normes de l’État. L’université a été fondée par le groupe Metinvest en juin 2020.

L’École formera des spécialistes en science des matériaux, métallurgie, informatique, automatisation des procédés, économie, écologie, technologie et génie chimique, architecture et génie civil, protection du travail et exploitation minière.

MetinvestPolytechnica est ouverte à tous les jeunes qui souhaitent acquérir des professions d’ingénierie et techniques en forte demande dans les industries ukrainiennes, ainsi qu’aux employés de Metinvest qui souhaitent améliorer leurs compétences.

La nouvelle université a pour tâche de créer un complexe scientifique et éducatif qui comprendrait un enseignement secondaire à préjugé technique, un enseignement spécial avant le supérieur (licence junior), un enseignement supérieur (licence et master), un deuxième enseignement supérieur et une formation avancée. À l’avenir, il est prévu de créer un centre de recherche et de production qui s’engagera dans des activités scientifiques, innovantes et internationales.

L’Université MetinvestPolytechnica formera des spécialistes en métallurgie, exploitation minière, science des matériaux, automatisation des processus de production, informatique, écologie, protection du travail, technologie chimique, ingénierie et économie. La formation durera de 3 à 5,5 ans. L’université accueille tous les désirants. Les étudiants de l’extérieur de la ville vivront dans un dortoir moderne.

«C’est un projet complexe et intègre. Nous prévoyons de construire un dortoir et un bâtiment principal, et de moderniser les infrastructures sportives. Le bâtiment principal sera de 12 étages. Il sera construit, bien sûr, en acier. C’est une ville de métallurgistes — verre, acier «, a déclaré le directeur de la société de développement DC Evolution Andrei Ryzhikov.

L’Université polytechnique sera construite dans le jardin de la ville sur le site d’un bâtiment abandonné d’un ancien cinéma d’été. Le groupe Metinvest construira un bâtiment éducatif sur les technologies les plus modernes de l’acier. Le parc sera également rénové. Le projet tiendra compte du confort des vacanciers et des futurs étudiants.MetinvestPolytechnica est un projet innovant créé en partenariat avec les entreprises internationales Microsoft et Siemens. La construction de l’Université polytechnique Metinvest devrait être achevée l’été prochain. Etn à partir du 1er septembre, les premiers 200 étudiants de premier cycle pourront commencer leurs études.

L’Ukraine produira et transportera de l’hydrogène vers l’Europe

La production et le transport d’hydrogène vers l’Europe sont les principales priorités de l’Ukraine.

C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre ukrainien Denis Shmyhal dans son interview à l’édition allemande Handesblatt.

«Nous en discutons activement (production et transport d’hydrogène) avec l’Union Européenne. La production d’hydrogène est une excellente opportunité et peut devenir un secteur important de l’économie de notre pays », a déclaré Denis Shmygal.

Premier ministre de l’Ukraine Denis Shmygal

Répondant à la question s’il est possible d’un point de vue technique de rééquiper le Système ukrainien de transport du gaz pour le transport de l’hydrogène, le Premier ministre a déclaré: «Du point de vue purement technique, ce serait possible, comme le disent les experts. L’étanchéité des tuyaux devrait être renouvelée. En effet, un tel pipeline pourrait jouer un rôle important dans l’énergie verte. Il est prévu d’allouer environ 14 milliards d’UAH d’investissements nationaux pour développer la capacité des installations ukrainiennes de stockage de gaz jusqu’en 2030 ».