Rencontre du fondateur de AliExpress avec des étudiants de l’Université Nationale Karasine de Kharkiv

Le 8 novembre dernier, Jack Ma a prononcé un discours de motivation formidable devant les étudiants de l’Université Nationale Karazin de Kharkiv.

L’un des plus riches hommes d’affaires du monde, le milliardaire chinois Jack Ma, le fondateur du groupe Alibaba (y compris la plate-forme de négociation mondiale AliExpress), s’est entretenu avec des étudiants de l’Université Nationale Karazin de Kharkiv lors de sa première visite en Ukraine.

Résumé du discours

Le monde change. Il a beaucoup de nouvelles fonctionnalités. L’essentiel est de ne pas ressembler à une machine, de ne pas apprendre absolument tout. La machine est meilleure dans ça. Que faire alors?

1. Inquiétude que l’éducation du présent ne soit pas adaptée à l’avenir

La plupart des choses que nous apprenons et la façon dont nous enseignons, sont réellement destinées à la période industrielle. Mais le monde passe de l’ère industrielle au à celle numérique, à l’ère d’Internet, à l’ère des données. Les machines seront plus intelligentes que les humains. Les machines feront beaucoup mieux que les humains.

Que devrions-nous enseigner à nos enfants?

Beaucoup de gens s’inquiètent de la technologie. Beaucoup de gens sont préoccupés par l’intelligence artificielle, par  les robots.

Je ne m’inquiète pas pour ça.

Je pense que les gens seront beaucoup plus sages. Nous pouvons être beaucoup mieux si nous nous préparons mieux. Et c’est pourquoi, je pense, l’éducation devrait changer.

Une chose qui m’intéresse: aujourd’hui, de nombreux pays se concentrent trop sur les universités. Trop sur maîtrise et doctorat.

Et je pense que les pays devraient se concentrer sur les écoles primaires, secondaires et les jardins d’enfants.

Nous avons passé beaucoup de temps dans notre entreprise à développer nos collaborateurs, mais, maintenant, il est très important d’investir dans l’éducation en universités, lycées et collèges. J’espère que l’enseignement universitaire sera réformé. Aujourd’hui, les universités que j’ai fréquentées investissent beaucoup de connaissances pour les étudiants. Mais j’aimerais que les gens apprennent à être des personnalités humaines, à être créatifs, constructifs, innovants.

2. À propos des entrepreneurs

Je pense qu’un entrepreneur est un moteur du développement économique.

Dans tous les pays, chaque gouvernement devrait réfléchir à la manière d’enrichir les gens. Mais les gouvernements ne peuvent pas enrichir les gens. Les entrepreneurs peuvent.

Les entrepreneurs seront créatifs et constructifs. Les entrepreneurs devront donc apprendre.

3. Le problème des femmes

Je suis tellement content de voir autant de femmes ici. Les femmes sont leaeurs du 21er siècle, elles sont, actuellement, plus importantes que jamais. Par conséquent, je pense que l’un des ingrédients secrets de mon entreprise est que près de 45% de mes collègues sont les femmes. Et elles font un travail fantastique. Je pense que, s’il y a plus de travailleuses, de dirigeantes, le monde sera meilleur. La technologie numérique créera de nombreux métiers.

4. Compétition de être humains avec des machines

Je ne veux pas que les gens soient des machines pour apprendre.

Aujourd’hui, nous avons beaucoup de nouveaux diplômés universitaires, mais ils ne trouvent pas de travail.

Beaucoup de grandes entreprises veulent de grands talents. Mais ils ne trouvent pas de jeunes comme ça.

Comment les universités, les écoles et les entreprises peuvent-elles travailler ensemble? Pensez à un nouveau modèle d’éducation des jeunes.

Je ne voudrais pas que les jeunes perdent beaucoup de temps. Les universités dépensent beaucoup de ressources. Mais lorsque les étudiants entrent dans la société, ils ne peuvent pas s’appliquer. Hier, mes amis à Shenzhen m’ont demandé qu’il n’y aurait pas de travail. Je promets que nous aurons beaucoup de travail. Mais il se peut que vous ne soyez pas aptes à ce travail.

5. Qu’est ce que c’est bonheur

Mon bonheur est que je vois que les personnes qui travaillent avec moi dans mon entreprise sont heureuses. Quand je vois que mes utilisateurs Alibaba sont heureux, je suis heureux.

C’est pas l’argent qui me rend heureux, pas le nom. Si vous avez un nom très connu, c’est un désastre.

C’est pas la réputation, pas l’argent, pas le pouvoir. Ce sont les gens que vous aimez. S’ils sont heureux, alors vous aussi, vous êtes heureux.

6. A propos des différences éventuelles entre les pays

Au cours du siècle dernier, il y avait dans le monde des pays  développés et sous-développés. À l’avenir, il y aura des pays numériques et non numériques.

Grâce à l’informatique, à l’ère numérique, les pays qui ont pris le virage numérique seront riches, d’autres non. Les jeunes ayant des connaissances numériques auront également du succès.

La bonne nouvelle : nous sommes tous confrontés aux mêmes défis. Il n’y a pas d’experts sur l’avenir, il y a des experts sur le passé.

7. A propos des talents ukrainiens

Vous tous, vous êtes l’Ukraine, c’est une grande région. Mon peuple vous respecte beaucoup. Vous êtes si forts intellectuellement, surtout en maths. La science est bonne. Et nous avons hâte de faire quelque chose ensemble. Avec vos talents et ressources de l’esprit humain, nous voulons faire quelque chose de plus pour le monde entier.

8. La leçon principale de la vie ou les trois règles du succès de Jack Ma

La principale leçon que j’ai apprise dans ma vie est d’être optimiste. J’ai de la chance, j’ai parcouru le monde et rencontré beaucoup de gens intéressants, des hommes politiques, des hommes d’affaires, des scientifiques et des artistes intéressants. Et j’ai trouvé des gens qui avaient du succès et qui partageaient les mêmes intérêts. Premièrement, nous sommes optimistes. Nous croyons toujours en l’avenir. Nous croyons aux gens, aux jeunes. Deuxièmement, nous ne nous plaignons jamais. Laissez les autres se plaindre. Parce qu’ils se plaignent sans uacune chance.

Où est notre chance? Où est notre opportunité? L’occasion est exactement là où les autres personnes se plaignent.

Si vous arrêtez de vous plaindre, vous aurez une chance.

Et la troisième chose, c’est de ne jamais baisser les bras. Essayez encore et encore.

Les gens pensent que j’ai de la chance. Mais je ne suis pas si chanceux, au fil des ans, nous avons accompli beaucoup. Mais nous avons fait beaucoup d’erreurs.

Nous avons eu tellement de problèmes que vous ne pouvez même pas imaginer.

Mais nous n’avons pas baissé les bras. On allait se coucher, ont dormait, ont se réveillait et, de nouveau, on faisait le travail. Jusqu’à ce qu’on réussit.

Quelqu’un dit que nous sommes arrivés en une nuit. Mais cela ne peut être vu que dans les films.

La vraie vie signifie travailler dur, faire confiance aux gens, être optimiste et penser à l’avenir.

9. Comment les générations changent, leur travail, leur vie
Mon grand-père travaillait 18 heures par jour. Sept jours par semaine Dans les champs. Il était très occupé. Ma génération, nous travaillons 5 jours par semaine, 8 heures par jour. Et nous aussi, nous nous sentons très occupés.

Et je vous dirai: vos enfants travailleront probablement 3 jours par semaine. Trois heures par jour. Mais ils vous diront qu’ils sont très occupés. Le monde change. Mon grand-père n’a visité que deux villes dans sa vie. Notre génération visite 30 villes. Et je pense que nos petits-enfants visiteront au moins 300 villes dans leur vie.

10. Pensez à vous-mêmes

Il y a beaucoup de chances et d’opportunités. Mais vous devez être comme des hommes, pas comme des machines. Si vous voulez mémoriser plus vite, compter plus vite, la machine sera toujours meilleure. Faites des choses qu’une machine ne peut pas faire.

Добавить комментарий