L’ammoniac peut devenir la ressource la plus appropriée pour la plupart des systèmes énergétiques

Dans les pays disposant d’un surplus d’énergie, principalement de sources à faible émission de carbone, l’ammoniac peut être utilisé comme source d’exportation d’énergie stable vers les marchés mondiaux.

La signification principale de l’accumulation d’énergie est sa conservation dans le temps et, si nécessaire, son transfert dans l’espace. Ces deux fonctions sont essentielles lorsque l’on considère les fluctuations de la demande et de l’offre d’énergie pour les utilisateurs finaux. Les fluctuations saisonnières de la consommation d’énergie dans la plupart des pays du monde sont importantes, principalement en raison des conditions climatiques et géographiques, en raison desquelles la température ambiante change tout au long de l’année.

La consommation d’énergie pour chauffer les locaux en hiver et les refroidir en été dans les régions froides et chaudes de la planète représente une part importante de la demande énergétique mondiale. En règle générale, le pic saisonnier de la demande d’énergie est satisfait par les combustibles fossiles comme le gaz naturel. Les combustibles fossiles dominent actuellement les secteurs du chauffage et du refroidissement dans le monde.

À l’avenir, les combustibles fossiles devront être remplacés par l’électricité verte. Pour le moment, les sources d’énergie renouvelables ne permettent pas, si nécessaire, de répondre pleinement à la demande urgente en ressources énergétiques. Cela signifie que le manque de stockage d’énergie à long terme rend l’utilisation des sources d’énergie renouvelables inefficace.

Outre l’aspect temporel, lors du stockage d’énergie, l’aspect de distance doit également être pris en compte. Les ressources énergétiques les moins chères et / ou les plus propres ne sont pas nécessairement situées à une proximité suffisante du consommateur, et leur livraison ne peut pas toujours être effectuée de manière simple et / ou bon marché. Dans le cas de l’électricité, par exemple, le coût de la construction d’infrastructures pour le transport d’électricité peut être un obstacle à l’utilisation de certaines sources d’énergie éolienne et solaire dans les régions éloignées. En particulier, la construction de lignes de transmission à des distances extrêmes est très coûteuse et peut faire face à des contraintes techniques dues à la complexité géographique.

Par exemple, malgré le fait qu’en 2012 il a été officiellement annoncé l’idée de créer une ligne sous-marine à courant continu haute tension d’une longueur de 1500 km entre l’Islande et le Royaume-Uni, la date de sa construction a déjà été reportée plusieurs fois, en raison de doutes sur l’efficacité économique du projet. En conséquence, le projet IceLink — la plus longue ligne électrique du monde en son genre — est toujours dans sa phase préparatoire, avec une «nouvelle» date de début de construction prévue pour le milieu des années 2020. Fournir de l’électricité à partir de sources renouvelables sur de très longues distances n’est pas toujours une approche efficace.

De nos jours, le coût du stockage de l’énergie à l’aide d’installations de stockage de produits chimiques, par exemple à l’aide d’hydrogène (H₂), est devenu nettement inférieur. D’autre part, l’utilisation de H₂ pur pour le stockage d’énergie à long terme à grande échelle pose un certain nombre de problèmes de stockage et de livraison.

Cela a éveillé un intérêt accru pour l’ammoniac (NH₃) en tant qu’option de stockage d’énergie plus rentable. L’ammoniac lui-même peut être utilisé comme combustible en participant au processus de combustion directe. Ou il peut être utilisé dans les piles à combustible à l’ammoniac qui peuvent être utilisées dans le transport terrestre et maritime. Ou bien, l’ammoniac peut être utilisé pour produire de l’électricité. Cependant, il peut acquérir la plus grande valeur s’il est utilisé comme vecteur d’hydrogène. Ainsi, l’ammoniac peut être la ressource la plus appropriée pour la plupart des systèmes énergétiques. Dans les pays disposant d’un surplus d’énergie, principalement de sources à faible émission de carbone, l’ammoniac peut être utilisé comme source d’exportation d’énergie stable vers les marchés mondiaux. Dans les endroits dominés par des ressources énergétiques instables comme le vent et le soleil, l’ammoniac pourra équilibrer le système énergétique, permettant également d’exporter l’énergie à l’étranger en cas de production excessive. Dans les systèmes hydrauliques, l’ammoniac peut faire face aux interruptions saisonnières de la disponibilité de l’eau. Dans les emplacements avec des centres de charge répartis dispersés sur une vaste zone géographique, l’ammoniac peut fournir de l’énergie aux zones et régions éloignées.

Présentation du nouveau siège du Conseil d’Affaires Ukraino-Arabe

Le Conseil d’Affaires Ukraino-Arabe a déménagé dans le quartier gouvernemental à l’adresse : 16, rue Hrushevskoho.

Cela permet de répondre plus rapidement aux demandes des ministères et départements concernés et, en même temps d’utiliser plus efficacement le potentiel du CAUA pour promouvoir les biens et services ukrainiens sur les marchés de l’Est arabe.

Cet événement a été suivi par l’ex-Président ukrainien Viktor Iouchtchenko, l’ancien Premier Ministre ukrainien, le président de l’Union Ukrainienne des Entrepreneurs et Industriles Anatoliy Kinakh, des députés du parlement ukrainien, ainsi que des représentants du Cabinet des Ministres et du Bureau du Président de l’Ukraine.

Pour sa contribution personnelle significative au développement des relations d’affaires ukraino-arabes, le conseiller du président du CAUA Vasyl Shevchenko a obtenu le Certificat de remerciement, qui lui a été présenté par le président de cette institution, le Cheikh Emad Abualrub. Les participants à la réunion solennelle ont identifié des domaines prometteurs de travail avec les pays arabes et ont convenu d’unir leurs efforts pour leur mise en œuvre pratique.

A noter: L’Union Ukrainienne des Entrepreneurs et Industriles, dirigée par l’ancien Premier ministre Anatoliy Kinakh, a rejoint le Conseil d’Affaires Ukraino-Arabe.

Cette étape est l’aboutissement des efforts remarquables du CAUA pour renforcer les relations ukraino-arabes et stimuler le commerce et l’investissement conjoints. À cet égard, le CAUA développe un programme national et une alliance conjointe, qui seront présentés au Président ukrainien sur les relations ukraino-arabes, en particulier dans les domaines du commerce et des investissements.

Négociations officielles de l’Ukraine avec la Banque Européenne d’Investissements

Le 4 décembre 2020, ont eu lieu les négociations officielles avec la BEI sur un accord sur le projet «Transport public urbain d’Ukraine II».

La délégation ukrainienne conduite par la vice-ministre des infrastructures pour l’intégration européenne Natalia Forsyuk s’est entretenue officiellement avec la Banque européenne d’investissement sur la conclusion de l’accord de financement des «Transports publics urbains d’Ukraine II». Cela a été annoncé par le Ministre de l’Infrastructure Vladislav Krykliy.

«Nous nous dirigeons progressivement vers la dernière partie de la préparation et de la mise en œuvre du projet de «Transports publics urbains d’Ukraine II», que nous mettons en œuvre avec la Banque Européenne d’Investissements (BEI). Cette fois, le projet envisage l’achat de transports publics exclusivement électriques, ce qui aura un impact positif sur la situation environnementale des villes et nous rapprochera des normes européennes. Des négociations officielles entre la BEI et la délégation ukrainienne sur la conclusion de la convention de financement pertinente pour ce projet ont eu lieu le 04 décembre 2020. Sa ratification entraînera des changements dans au moins 18 villes ukrainiennes », a déclaré le chef du ministère.

Ministre de l’Infrastructure Vladislav Krykliy

Les pourparlers se sont déroulés conformément à l’ordonnance du président «Sur la délégation de l’Ukraine à participer aux négociations avec la Banque Européenne d’Investissements sur la conclusion de l’accord financier «Transport public urbain d’Ukraine II». Suite aux résultats, un protocole de négociations a été signé.

Pour référence

Banque Européenne d’Investissements est un partenaire de l’Ukraine dans le financement des infrastructures de transport public depuis 2007. Le projet d’assistance technique des transports publics urbains d’Ukraine financé par la BEI facilite la mise en œuvre réussie par le ministère de l’Infrastructure et les villes participantes aux projets de rénovation des transports publics urbains.

Le projet affecte également la sécurité routière dans les zones rurales, en déchargeant les voies de transport et en stimulant la transition des transports privés aux transports publics. En outre, il rapproche progressivement l’Ukraine des normes techniques pertinentes qui répondent aux normes européennes actuelles.

Source: https://www.kmu.gov.ua

L’État ukrainien fournira un soutien aux personnes et aux entreprises en cas de restrictions accrues de confinement

Le Ministère du développement économique, du commerce et de l’agriculture de l’Ukraine, a publié le 4 décembre 2020 à 13h46

La Parlement ukrainien (Verkhovna Rada) a approuvé les projets de loi élaborés par le gouvernement à l’initiative du président ukrainien.

En cas de confinement strict, les programmes de soutien suivants seront mis en place:

• Aide financière ponctuelle aux personnes assurées d’un montant de 8 000 UAH (220.000 fcfa). Cette assistance peut être fournie aux employés qui ont perdu une partie de leur salaire en raison de l’augmentation de restrictions de confinement, et aux entrepreneurs individuels qui ont perdu une partie de leurs revenus en raison de l’interdiction de plein exercice.

• Aide financière ponctuelle aux personnes morales afin de sauver des emplois. Par exemple, si un entrepreneur, entité juridique, est obligé de réduire les heures de travail d’un employé en raison d’un confinement accru, il pourra recevoir une indemnité unique pour un de ces employés jusqu’à 8 000 UAH (220.000 fcfa).

• Remboursement unique des dépenses des personnes morales engagées pour le paiement des PSU (paiement social unique). Une assistance appropriée est fournie aux entreprises dont les activités seront suspendues en cas de mesures de confinement accrues. Le montant de la compensation unique sera calculé comme la valeur moyenne des PSU payés pendant dix mois.

• Mise en place de congés fiscaux pour 200 000 entrepreneurs individuels du premier groupe, qui les exonère du cumul et du paiement d’un impôt unique et d’une cotisation unique de décembre 2020 à mai 2021.

• Annulation de la dette fiscale envers les contribuables si le montant total de la dette pour toutes les taxes et tous les frais ne dépasse pas 3 060 UAH (78.000 fcfa) et est impayée au 1er novembre 2020.

• Un report jusqu’à un an du paiement des dettes fiscales des citoyens et des travailleurs indépendants d’un montant maximum de 6 800 UAH (160.000 fcfa), survenu avant le 1er décembre 2020.

• Annulation des pénalités et pénalités pour dettes fiscales, si elles sont remboursées dans les six mois suivant l’entrée en vigueur du présent document.

• Triple augmentation (de 1 020 UAH à 3 060 UAH) (78.000 fcfa) du seuil de la dette fiscale pour laquelle le bureau des impôts ne prendra pas de mesures de recouvrement.

 Exonération de l’imposition de l’aide matérielle que les citoyens et les entreprises recevront de l’État dans le cadre de l’augmentation de la quarantaine — l’assistance matérielle ne sera pas soumise à l’impôt sur le revenu des personnes physiques et à l’impôt sur le revenu.

«Nous remercions le président et les députés du Parlement pour les actions constructives et coordonnées. Les programmes de soutien présentés et approuvés sont les outils que les particuliers et les entreprises peuvent utiliser en cas de restrictions sévères de confinement. L’accès à ces programmes sera aussi simple que possible », a commenté Ihor Petrashko, le Ministre du Développement économique, du Commerce et de l’Agriculture de l’Ukraine.

Source: https://www.kmu.gov.ua

Une étudiante congolaise apprend la langue ukrainienne en chantant

Dorkas Tsamykyne Fine Mbemba, 22 ans, étudiante congolaise, a quitté le Congo pour l’Ukraine il y a quatre ans. Elle a raconté qu’elle s’est passionnée au chant, et cette passion l’aide à apprendre l’ukrainien et à améliorer sa prononciation.

La langue maternelle de l’étudiante est le français. A Loutsk, ville régionale en Ukraine Occidentale, en plus des spécialités techniques, elle apprend la langue ukrainienne. Depuis deux ans déjà, dit-elle, elle a commencé à chanter en ukrainien. Elle aime aussi interpréter des chansons folkloriques dans un arrangement moderne.

La fille est enseignée par le chanteur et compositeur Serhiy Skylynets. «J’ai invité Dora au studio, je lui ai trouvé une chanson folklorique, et ça à marche bien. Bien sûr, l’accent s’aperçoit, mais nous y travaillons », explique l’enseignant de Dora.

L’étudiante a déclaré qu’il lui avait fallu 6 mois pour étudier l’ukrainien. La musique et le chant aident non seulement à perfectionner les compétences de prononciation, mais aussi à éviter la solitude. Parmi les parents de Dora, il n’y a qu’un cousin à Loutsk. Ses parents, la sœur et les trois frères de la fille sont restés au Congo.

La fille dit qu’elle n’a pas étudié et qu’elle a chanté du temps, qu’elle aime se promener dans les rue de la ville de Loutsk, mais que la plupart de l’année, il fait froid.

Source : https://lviv1256.com/