Rôle important de l’Ukraine dans la confrontation géopolitique entre les États-Unis, la Chine et la Russie

L’Ukraine joue un rôle important en relations et confrontation géopolitique entre les grandes puissances telles que États-Unis, la Chine et la Russie.

En conséquence, nous sommes constamment sous la pression de ces pays, ce qui a un impact significatif sur nos politiques, intérieure et extérieure.

Il est évident que les acteurs politiques influents du monde entier ne peuvent que prendre en compte le potentiel économique, scientifique et technique de l’Ukraine.

D’une part, c’est bien et favorable, mais en même temps, nous avons des problèmes, notamment dans le domaine de la politique étrangère.

La tentative de l’Ukraine de poursuivre une soi-disant «politique multivectorielle» et, en fait, de changer souvent d’alliés parmi les acteurs politiques internationaux influents, provoque un déséquilibre et conduit à une autre situation de crise dans le monde.

Tout le monde sait comment la tentative de l’ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch de laisser les Chinois entrer en Crimée en 2013 a aboutit.

C’est les intérêts de la Russie et des États-Unis qui ont coïncidé, et les Américains ont décidé que la Crimée serait mieux sous la gouvernance russe que de la laisser sous le contrôle des chinois.

L’Ukraine joue également un rôle important en tant que pays de transit.

Avec l’aide de l’Ukraine, la Chine peut accroître considérablement son influence commerciale et économique en Europe de l’Est, ce qui ne peut pas non plus passer inaperçue par les puissants acteurs géopolitiques du monde.

Il est également important que de vastes zones de sols de chernozems (terres-noirs) soient concentrées en Ukraine et que cela soit stratégiquement important dans le plus proche avenir, en particulier, dans le contexte de la crise alimentaire mondiale.

Le potentiel scientifique et technologique de l’Ukraine n’est pas non plus négligé, car son utilisation par l’un des pays du monde, concurrents, conduit à une rupture d’équilibre des forces dans le monde. Ce problème est particulièrement aigu dans le domaine militaire.

Un exemple frappant et évident en est la tentative de la partie ukrainienne de vendre la compagnie aérienne «Motor-Sich» aux chinois.

De nombreux autres facteurs démontrent l’influence de l’Ukraine sur l’équilibre politique mondial, mais le fait est que l’Ukraine ne peut pas se permettre un comportement imprudent, l’imprévisibilité et l’incertitude stratégique.

L’Ukraine est un grand pays et assez influent dans de nombreux domaines, et notre «tendance multi-vectorielle» est alarmante, et provoque très souvent une réaction sévère, de la part des acteurs politiques mondiaux.

Nous avons besoin de plus de pragmatisme et de certitude dans le domaine de la politique étrangère, et de nous concentrer sur les intérêts nationaux de l’Ukraine.

Sinon, nous serons constamment dans un état de «turbulence politique», avec toutes les conséquences négatives pour l’Ukraine.

Dans de telles circonstances, nous n’avons qu’une seule issue.

Nous devons mener une politique étrangère pragmatique et prévisible, ainsi que réagir en temps opportun et de manière adéquate aux changements de la situation politique dans le monde.

Dans le même temps, nous devons réviser la Constitution et construire un système politique nous permettant de créer des institutions étatiques efficaces qui protégeront nos intérêts nationaux, assureront la stabilité politique intérieure et favoriseront la préservation et le développement de l’Etat ukrainien.

Texte en langue ukrainienne : https://web.facebook.com/oleg.bereziuk.77/posts/3810418632381678

Participation de l’Ukraine dans la conquête de l’espace cosmique

Безымянный-1

Le 20 février, à 19h36, heure de Kiev (à 12h36, heure de l’Est de l’Amérique du Nord), le premier, en 2021, lanceur Antares a été lancé depuis le Space Flight Center de Wallops Island (Virginie, USA). La fusée a lancé le vaisseau spatial de transport de fret automatique Cygnus, qui transportait environ 8 000 livres de charge utile de la NASA pour la Station spatiale internationale.

Le lanceur Antares se compose de deux étages. La conception de base du premier étage a été développée par plusieurs sociétés ukrainiennes dont SE Pivdenne et fabriquée par SE PMZ en coopération avec les entreprises ukrainiennes Hartron-ARKOS, Kyivprilad, Hartron-YUKOM, CHEZARA, RAPID et d’autres sur la commande de Northrop Grumman Corporation (USA).

La préparation de la fusée-porteuse «Antares», ses tests et sa mise en service ont été réalisés avec la participation de spécialistes de SE Pivdenne, SE PMZ et de NVO Hartron-ARCOS. Selon le contrat, SE Pivdenne a fourni un support technique en temps réel pour le démarrage, la réception et le traitement des informations de télémétrie. Les spécialistes ukrainiens ont pleinement assuré la mise en œuvre de toutes les opérations dans leur secteur de responsabilité.

Dans le cadre du programme Antares, la partie ukrainienne a réalisé l’ensemble des travaux de conception, de test et de fabrication de la partie matérielle de la structure principale du premier étage du lanceur. Cygnus devrait arriver sur MKS le 22 février 2021 à 11 h 40, heure de Kiev.

L’ammoniac peut devenir la ressource la plus appropriée pour la plupart des systèmes énergétiques

Dans les pays disposant d’un surplus d’énergie, principalement de sources à faible émission de carbone, l’ammoniac peut être utilisé comme source d’exportation d’énergie stable vers les marchés mondiaux.

La signification principale de l’accumulation d’énergie est sa conservation dans le temps et, si nécessaire, son transfert dans l’espace. Ces deux fonctions sont essentielles lorsque l’on considère les fluctuations de la demande et de l’offre d’énergie pour les utilisateurs finaux. Les fluctuations saisonnières de la consommation d’énergie dans la plupart des pays du monde sont importantes, principalement en raison des conditions climatiques et géographiques, en raison desquelles la température ambiante change tout au long de l’année.

La consommation d’énergie pour chauffer les locaux en hiver et les refroidir en été dans les régions froides et chaudes de la planète représente une part importante de la demande énergétique mondiale. En règle générale, le pic saisonnier de la demande d’énergie est satisfait par les combustibles fossiles comme le gaz naturel. Les combustibles fossiles dominent actuellement les secteurs du chauffage et du refroidissement dans le monde.

À l’avenir, les combustibles fossiles devront être remplacés par l’électricité verte. Pour le moment, les sources d’énergie renouvelables ne permettent pas, si nécessaire, de répondre pleinement à la demande urgente en ressources énergétiques. Cela signifie que le manque de stockage d’énergie à long terme rend l’utilisation des sources d’énergie renouvelables inefficace.

Outre l’aspect temporel, lors du stockage d’énergie, l’aspect de distance doit également être pris en compte. Les ressources énergétiques les moins chères et / ou les plus propres ne sont pas nécessairement situées à une proximité suffisante du consommateur, et leur livraison ne peut pas toujours être effectuée de manière simple et / ou bon marché. Dans le cas de l’électricité, par exemple, le coût de la construction d’infrastructures pour le transport d’électricité peut être un obstacle à l’utilisation de certaines sources d’énergie éolienne et solaire dans les régions éloignées. En particulier, la construction de lignes de transmission à des distances extrêmes est très coûteuse et peut faire face à des contraintes techniques dues à la complexité géographique.

Par exemple, malgré le fait qu’en 2012 il a été officiellement annoncé l’idée de créer une ligne sous-marine à courant continu haute tension d’une longueur de 1500 km entre l’Islande et le Royaume-Uni, la date de sa construction a déjà été reportée plusieurs fois, en raison de doutes sur l’efficacité économique du projet. En conséquence, le projet IceLink — la plus longue ligne électrique du monde en son genre — est toujours dans sa phase préparatoire, avec une «nouvelle» date de début de construction prévue pour le milieu des années 2020. Fournir de l’électricité à partir de sources renouvelables sur de très longues distances n’est pas toujours une approche efficace.

De nos jours, le coût du stockage de l’énergie à l’aide d’installations de stockage de produits chimiques, par exemple à l’aide d’hydrogène (H₂), est devenu nettement inférieur. D’autre part, l’utilisation de H₂ pur pour le stockage d’énergie à long terme à grande échelle pose un certain nombre de problèmes de stockage et de livraison.

Cela a éveillé un intérêt accru pour l’ammoniac (NH₃) en tant qu’option de stockage d’énergie plus rentable. L’ammoniac lui-même peut être utilisé comme combustible en participant au processus de combustion directe. Ou il peut être utilisé dans les piles à combustible à l’ammoniac qui peuvent être utilisées dans le transport terrestre et maritime. Ou bien, l’ammoniac peut être utilisé pour produire de l’électricité. Cependant, il peut acquérir la plus grande valeur s’il est utilisé comme vecteur d’hydrogène. Ainsi, l’ammoniac peut être la ressource la plus appropriée pour la plupart des systèmes énergétiques. Dans les pays disposant d’un surplus d’énergie, principalement de sources à faible émission de carbone, l’ammoniac peut être utilisé comme source d’exportation d’énergie stable vers les marchés mondiaux. Dans les endroits dominés par des ressources énergétiques instables comme le vent et le soleil, l’ammoniac pourra équilibrer le système énergétique, permettant également d’exporter l’énergie à l’étranger en cas de production excessive. Dans les systèmes hydrauliques, l’ammoniac peut faire face aux interruptions saisonnières de la disponibilité de l’eau. Dans les emplacements avec des centres de charge répartis dispersés sur une vaste zone géographique, l’ammoniac peut fournir de l’énergie aux zones et régions éloignées.

Présentation du nouveau siège du Conseil d’Affaires Ukraino-Arabe

Le Conseil d’Affaires Ukraino-Arabe a déménagé dans le quartier gouvernemental à l’adresse : 16, rue Hrushevskoho.

Cela permet de répondre plus rapidement aux demandes des ministères et départements concernés et, en même temps d’utiliser plus efficacement le potentiel du CAUA pour promouvoir les biens et services ukrainiens sur les marchés de l’Est arabe.

Cet événement a été suivi par l’ex-Président ukrainien Viktor Iouchtchenko, l’ancien Premier Ministre ukrainien, le président de l’Union Ukrainienne des Entrepreneurs et Industriles Anatoliy Kinakh, des députés du parlement ukrainien, ainsi que des représentants du Cabinet des Ministres et du Bureau du Président de l’Ukraine.

Pour sa contribution personnelle significative au développement des relations d’affaires ukraino-arabes, le conseiller du président du CAUA Vasyl Shevchenko a obtenu le Certificat de remerciement, qui lui a été présenté par le président de cette institution, le Cheikh Emad Abualrub. Les participants à la réunion solennelle ont identifié des domaines prometteurs de travail avec les pays arabes et ont convenu d’unir leurs efforts pour leur mise en œuvre pratique.

A noter: L’Union Ukrainienne des Entrepreneurs et Industriles, dirigée par l’ancien Premier ministre Anatoliy Kinakh, a rejoint le Conseil d’Affaires Ukraino-Arabe.

Cette étape est l’aboutissement des efforts remarquables du CAUA pour renforcer les relations ukraino-arabes et stimuler le commerce et l’investissement conjoints. À cet égard, le CAUA développe un programme national et une alliance conjointe, qui seront présentés au Président ukrainien sur les relations ukraino-arabes, en particulier dans les domaines du commerce et des investissements.

Négociations officielles de l’Ukraine avec la Banque Européenne d’Investissements

Le 4 décembre 2020, ont eu lieu les négociations officielles avec la BEI sur un accord sur le projet «Transport public urbain d’Ukraine II».

La délégation ukrainienne conduite par la vice-ministre des infrastructures pour l’intégration européenne Natalia Forsyuk s’est entretenue officiellement avec la Banque européenne d’investissement sur la conclusion de l’accord de financement des «Transports publics urbains d’Ukraine II». Cela a été annoncé par le Ministre de l’Infrastructure Vladislav Krykliy.

«Nous nous dirigeons progressivement vers la dernière partie de la préparation et de la mise en œuvre du projet de «Transports publics urbains d’Ukraine II», que nous mettons en œuvre avec la Banque Européenne d’Investissements (BEI). Cette fois, le projet envisage l’achat de transports publics exclusivement électriques, ce qui aura un impact positif sur la situation environnementale des villes et nous rapprochera des normes européennes. Des négociations officielles entre la BEI et la délégation ukrainienne sur la conclusion de la convention de financement pertinente pour ce projet ont eu lieu le 04 décembre 2020. Sa ratification entraînera des changements dans au moins 18 villes ukrainiennes », a déclaré le chef du ministère.

Ministre de l’Infrastructure Vladislav Krykliy

Les pourparlers se sont déroulés conformément à l’ordonnance du président «Sur la délégation de l’Ukraine à participer aux négociations avec la Banque Européenne d’Investissements sur la conclusion de l’accord financier «Transport public urbain d’Ukraine II». Suite aux résultats, un protocole de négociations a été signé.

Pour référence

Banque Européenne d’Investissements est un partenaire de l’Ukraine dans le financement des infrastructures de transport public depuis 2007. Le projet d’assistance technique des transports publics urbains d’Ukraine financé par la BEI facilite la mise en œuvre réussie par le ministère de l’Infrastructure et les villes participantes aux projets de rénovation des transports publics urbains.

Le projet affecte également la sécurité routière dans les zones rurales, en déchargeant les voies de transport et en stimulant la transition des transports privés aux transports publics. En outre, il rapproche progressivement l’Ukraine des normes techniques pertinentes qui répondent aux normes européennes actuelles.

Source: https://www.kmu.gov.ua